Fabrication réservoir additionnel pour moto

Réparer un carénage en fibres/résine, faire son armature de selle en composites, son protège carter en kevlar/carbone etc...
C'est dans cette rubrique que l'on en cause.
Thomson
Messages : 10
Inscription : jeu. 23 avr. 2020 22:22

Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par Thomson » jeu. 23 avr. 2020 22:55

Hello à tous,

Premier post, je me présente donc rapidos, Thomas, 26 ans, motard à mes heures perdues. Et a mes heures encore plus perdues (genre pendant un confinement), j'ai encore plus d'idées à la con que d'habitude :)

J’ai *un tout petit peu* d’expérience avec la fibre. J’ai fabriqué jusque là des petites pièces simples, quasi plates, sans complexité aucune, à tirage unique, donc sans faire de moule. Ma technique habituelle, c’est généralement fabriquer un mannequin en polystyrène, le recouvrir de scotch d’emballage, stratifier, gelcoater, et faire la finition à la truel… au mastic polyester, pardon. Technique un peu à l’arrache, mais qui a l’avantage d’être cheap et rapide à mettre en œuvre.

Du coup, confinement oblige, je me suis lancé dans l'idée de fabriquer un réservoir additionnel (arrière) de carburant pour mon XTZ 750. Les connaisseurs lèveront un sourcil douteux sachant que la moto a déjà 24L de réservoir d'origine :D Mais je fais ça surtout pour :
- continuer à m'améliorer en technique de stratification, surtout pour fabriquer un moule
- m'entrainer pour potentiellement refaire plus tard le réservoir principal en 2 demi-réservoirs placés plus bas, avec moins de contenance que d'origine
- tuer le temps ;)

Donc j'ai commencé à planifier tout ça, et j'ai commencé mon mannequin en polystyèrene d'isolation, à grand coup de cutter et de positionnement théorique sur la moto. Ça ressemble pour l'instant à ça en théorie (sans arrondis ni rien) :

Image

Et à ça en pratique :

Image
Image
Image

Sur la théorie, vous pouvez voir en plus le positionnement du robinet et de la trappe d’essence. Dans la réalité, ces derniers sont sur le même plan horizontal, et la trappe est le point le plus haut, le robinet le point le plus bas, une fois placé sur la moto. Niveau volume, on est à ~6L je pense au final.

Je souhaite tirer  2 pièces de mon moule : 
- la première sera un prototype, en résine polyester, avec du mat / fibre de verre, sans traitement SPV. Il me servira à valider tous les éléments (placement, fixations, utilisation) et à m’entraîner. Il ne contiendra jamais d’essence, mais de l’eau. Couches : Mat 200 / verre 300 / mat 200 / verre 300 / mat 200
- le second sera le vrai, en résine vinylester, avec mat/fibre de carbone-kevlar, avec traitement SPV. Couches : Mat 200 / carbone-kevlar 200 / mat 200 / carbone-kevlar 200 / mat 200

La suite, ce sera donc :
- faire une finition "lisse" à ce mannequin Je pensais le protéger dans du scotch d'emballage marron, puis passer du gelcoat polyester dessus, puis poncage/mastic/poncage (je sais que c'est "à l'arrache" comme technique et que ça va donner de la sur-épaisseur dont il va falloir tenir compte, mais c'est tout ce dont je suis capable de faire avec mes moyens et ma technique actuels)
- faire les moules correspondants à mes 2 moitiés. Démoulant Tercanol, puis mat de verre 300g en 7 couches + résine polyester
- faire mes 2 moitiés en mode "prototype", comme dit plus haut. Placer l’accastillage (robinet + trappe). Faire la soudure extérieure. Tester à l’eau.
- refaire la même chose, mais pour de vrai.
- prier, toussa :mrgreen:

Bref, pour l’instant, la partie foireuse, c’est "rendre un mannequin en polystyrène lisse, dur & solide". Si vous avez des suggestions moins pourries que mon idée à moi, je serais preneur.

A noter : je suis habitué à travailler en résine polyester, je n’ai rien en résine epoxy sous la main.

Autre question :  le kit traitement SPV que vous vendez, vous le faîtes sur mesure en plus petite taille, je suppose ? Parce que "réservoirs jusqu'à 40 litres." d’après votre site, j’risque d’en avoir sur les bras après tout ça moi :mrgreen:

Bref, j’essaierai de tenir ce post à jour au fur & à mesure de mon avancement.
Merci à l’équipe en tout cas pour les conseils que vous distillez un peu partout sur le forum, c’est pas simple de trouver de la littérature de qualité et fiable sur ce sujet bien précis !

Bonne soirée à tous,
Thomas
Dernière modification par Thomson le ven. 24 avr. 2020 11:13, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 8109
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par isatis » ven. 24 avr. 2020 09:36

C'est rigolo ça, tout les motards veulent avoir plus d'autonomie avec des gros résés et vous… bon… :lol:

Dans l'immédiat, je ne vois pas les photos postées peut-être à cause de connections un peu nombreuses en ce moment dans mon coin. Ou alors vous ne les avez pas postées à l'aide de l'onglet "pièces jointes" en bas à gauche de cet éditeur de texte.

Je vous donne quelques éléments de réponses éparses et généralistes, après on affine :

Pour travailler avec de la résine polyester, on utilise de la mousse polyuréthanne car la polystyrène fond au contact de la résine polyester donc on ne peut pas appliquer des produits polyester pour rendre lisse et sans défauts cette mousse, il faut en passer par l'époxy.
Si vous voulez utiliser votre mousse, vous pouvez faire comme vous indiquez : scotch, démoulant, mat de verre - résine polyester. Vous obtenez ainsi un maître-modèle en stratifié sur lequel vous pouvez appliquer les finitions classiques mastic-ponçage-peinture PU bi-composant avant de tirer votre moule dessus.

Quand on tire une pièce de carrosserie sur mannequin, le gel-coat ne sert à rien puisqu'il sera du côté intérieur de la pièce tirée et quand il s'agit d'un réservoir d'essence :!: pas question d'utiliser du gel-coat… à part pour vos essais à l'eau si ça vous fait plaisir.

Pour fabriquer le moule sur votre maître-modèle, vous avez le choix de :

gel-coat moule, résine polyester-mat de verre
soit
gel-coat moule, résine à moule polyester-mat de verre, au moins 2kg/m2 de verre à stratifier d'un seul coup sans s'arrêter pour que les qualités de la résine à moule soient opérationnelles.

Concernant le mélange SPV vous aurez forcément de la perte ; un poids de kit ne se conditionne pas seulement aux désirs des clients mais aussi aux caractéristiques techniques des matières base pour composer ce produit. On est coincés entre les deux donc normalement on ne peut pas vous proposer plus petit.

Je vous engage à aller voir sur notre site Résines et Moulages les explications de base à connaitre pour se lancer dans le moulage, aller voir les tutos-vidéo par ICI qui montrent les étapes de la stratification et notamment l'imprégnation et le débullage, importants pour tout travail et primordial pour un réservoir d'essence.
A la Boutique vous trouverez les fiches techniques des produits.

Et vous pouvez revenir ici pour les nouvelles questions qui ne manqueront pas.
Isatis, goupil résineur...
Image

Thomson
Messages : 10
Inscription : jeu. 23 avr. 2020 22:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par Thomson » ven. 24 avr. 2020 11:47

Hello, et merci pour la réponse !

Le problème sur cette moto en particulier, ce n'est pas tant le volume (qui est niquel), c'est son placement. Le poids est très très haut perché, ça donne une différence terrible entre réservoir vide et plein, et c'est un enfer en tout-terrain. D'où l'idée de mettre quelques litres à l'arrière (placement bas), et peut-être un jour, refaire le réservoir principal sur mesure pour descendre au max le volume, donc le poids, donc le centre de gravité :)

J'ai merdé pour les photos, je viens de les mettre à jour, ça devrait être bon, mea-culpa.

Mon idée initiale était de faire "polystyrène, scotch, gelcoat", pour garder mon âme en polystyrène "molle", et avoir dessus une couche rigide (le gelcoat) qui ne bouffera pas mon polystyrène grâce au scotch (qui sert d'iisolant). Et c'est direct sur ce gelcoat que je pensais faire la finition masticer/poncer/PU.
Ce que vous proposez vous, c'est "scotch, démoulant, mat de verre - résine polyester", puis la finition classique. Donc un maître-modèle en fibre qui sera séparé de l'âme en polystyrène, au final ?
Mon idée a moi permettait de simplifier une étape et de "remplacer" l'étape "démoulant - mat de verre - résine polyester" par une seule étape "gelcoat" et donc de conserver mon âme en polyester. Je sais pas si c'est très clair comme explication :|

Pour le moule, je vais probablement partir sur "gel-coat moule, résine polyester-mat de verre", il me manque juste le gel-coat moule pour le moment comme ingrédient.

Pour le SPV : arg, dommage, mais je comprends bien. En plus il faut tout utiliser d'un coup si j'ai bien compris, donc ça fait pas mal de pertes.
Du coup je me demande si ça vaut pas plus le coup (pour la pièce finale) de partir sur une résine epoxy REALPOX840, le traitement RESTOPOX 14 pour 8L de réservoir, et de faire roving verre 300 / carbone-kevlar 200 / roving verre 300 / carbone-kevlar 200 / roving verre 300 pour les tissus. Niveau tarif en produits c'est équivalent, mais j'aurais moins de perte au final … je verrais.

En parlant de nouvelles questions :mrgreen:
Je me suis déjà fais surprendre par de la résine qui commence à catalyser dans mon pot (au bout d'environ 40min) alors que je suis en train de finir. Le genre de moment où ça commence à devenir pâteux alors que je suis sur la dernière couche de tissu, ce qui te met un petit coup de pression :D J'ai cru comprendre qu'il fallait vraiment se dépêcher quand on stratifie, certes. J'ai lu sur le net d'une source non-vérifiée qu'il est possible de mettre son pot de mélange dans un bain de glaçon pour ralentir la catalyse et avoir un peu plus de temps de travail. Vrai, faux … ?

Merci en tout cas pour les premiers éléments de réponse !
Bonne journée, Thomas

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 8109
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par isatis » ven. 24 avr. 2020 13:59

Vu pour les photos, il est très propre votre travail.

Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 11:47
Mon idée initiale était de faire "polystyrène, scotch, gelcoat", pour garder mon âme en polystyrène "molle", et avoir dessus une couche rigide (le gelcoat) qui ne bouffera pas mon polystyrène grâce au scotch (qui sert d'iisolant). Et c'est direct sur ce gelcoat que je pensais faire la finition masticer/poncer/PU.
Ben oui mais non. Le gel-goat va fournir une faible épaisseur rigide et cassante sur laquel il n'est pas possible d'appliquer du mastic et surtout ensuite de le poncer, s'il n'y a pas d'âme (mat de verre) pour tenir l'ensemble, c'est fichu d'avance.
Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 11:47
Ce que vous proposez vous, c'est "scotch, démoulant, mat de verre - résine polyester", puis la finition classique. Donc un maître-modèle en fibre qui sera séparé de l'âme en polystyrène, au final ?
Je ne propose pas, j'explique comment il faut faire pour que ça fonctionne.
Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 11:47
Mon idée a moi permettait de simplifier une étape et de "remplacer" l'étape "démoulant - mat de verre - résine polyester" par une seule étape "gelcoat" et donc de conserver mon âme en polyester. Je sais pas si c'est très clair comme explication :|
C'est clair mais c'est pas comme ça que ça marche… après vous pouvez essayer, c'est vous qui voyez.

Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 11:47
le traitement RESTOPOX 14 pour 8L de réservoir, et de faire roving verre 300 / carbone-kevlar 200 / roving verre 300 / carbone-kevlar 200 / roving verre 300 pour les tissus. Niveau tarif en produits c'est équivalent, mais j'aurais moins de perte au final … je verrais.
Non, la Restopox comme indiqué sur la Boutique est étudiée pour la rénovation des réservoirs métalliques, voir ICI.
Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 11:47
J'ai lu sur le net d'une source non-vérifiée qu'il est possible de mettre son pot de mélange dans un bain de glaçon pour ralentir la catalyse et avoir un peu plus de temps de travail. Vrai, faux … ?
Nous sommes des techniciens-négociants, pas des bricoleurs du net :P ce genre "d'astuce" est à considérer comme un gag, les résines thermo-durcissables à froid détestent les environnements humides, les glaçons en principe c'est de l'eau.
Isatis, goupil résineur...
Image

Thomson
Messages : 10
Inscription : jeu. 23 avr. 2020 22:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par Thomson » ven. 24 avr. 2020 14:34

Hello,
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 13:59
Ben oui mais non. Le gel-goat va fournir une faible épaisseur rigide et cassante sur laquel il n'est pas possible d'appliquer du mastic et surtout ensuite de le poncer, s'il n'y a pas d'âme (mat de verre) pour tenir l'ensemble, c'est fichu d'avance.
Ah, OK, ça c'est une info qui me manquait :) C'est noté, je vais adapter mon process' du coup.
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 13:59
C'est clair mais c'est pas comme ça que ça marche… après vous pouvez essayer, c'est vous qui voyez.
Non … nonnon, finalement ça ira, merci … :mrgreen:
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 13:59
Non, la Restopox comme indiqué sur la Boutique est étudiée pour la rénovation des réservoirs métalliques, voir ICI.
Ah, aurais-je mal compris ? J'avais cru comprendre que le Restopox14 était l'équivalent du traitement SPV, mais quand on travaillait avec de la résine epoxy pour la pièce ? Source : ici
Je sais pas si je me suis bien exprimé dans mon message, mais je ne comptais pas utiliser le Rostopox14 pour imprégner ma fibre verre/carbone-kevlar, mais bien pour le traitement d'étanchéité final. La fibre verre/carbone-kevlar aurait été imprégnée avec de la REALPOX840.
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 13:59
Nous sommes des techniciens-négociants, pas des bricoleurs du net :P ce genre "d'astuce" est à considérer comme un gag, les résines thermo-durcissables à froid détestent les environnements humides, les glaçons en principe c'est de l'eau.
OK, donc j'ai bien fais de demander confirmation, a rajouter dans la colonne "bad practice" :lol:

Ah, encore une question : pour la soudure finale entre les 2 demi-pièces, celle qui vient de l'extérieur, c'est 1 seule couche ? Ou plusieurs, et c'est fonction de l'épaisseur de la pièce en question ?

Merci encore en tout cas, je commence à voir un peu plus clairement où je me dirige :)
Bonne aprem, Thomas

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 8109
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par isatis » ven. 24 avr. 2020 18:13

Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 14:34


Ah, aurais-je mal compris ? J'avais cru comprendre que le Restopox14 était l'équivalent du traitement SPV, mais quand on travaillait avec de la résine epoxy pour la pièce ? Source : ici
Il faut lire ce qui est écrit :
14 mars 2017 08:58
Pour le traitement c'est bien le kit SPV qu'il vous faut: http://www.boutique.resines-et-moulages ... vinylester
Le RESTOPOX14 est sur base époxy
La Restopox est sur base époxy, le SPV sur vynilester… ce sont les résines de base donc.
Si vous lisez en entier le travail de Woab, vous verrez qu'à la fin c'est du SPV.
Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 14:34
Je sais pas si je me suis bien exprimé dans mon message, mais je ne comptais pas utiliser le Rostopox14 pour imprégner ma fibre verre/carbone-kevlar, mais bien pour le traitement d'étanchéité final. La fibre verre/carbone-kevlar aurait été imprégnée avec de la REALPOX840.
Il ne faut pas tout mélanger là ! Soit vous partez sur une vynilester, ce que nous recommandons, soit vous partez sur une époxy mais pas tout mélangé !
L'époxy n'apporte rien à un réservoir, y appliquer du carbone alors que vous n'avez pas de contrainte de poids n'a aucun intérêt, de plus c'est dangereux en cas de chute et irréparable.


Thomson a écrit :
ven. 24 avr. 2020 14:34
Ah, encore une question : pour la soudure finale entre les 2 demi-pièces, celle qui vient de l'extérieur, c'est 1 seule couche ? Ou plusieurs, et c'est fonction de l'épaisseur de la pièce en question ?
Vous avez les explications sur le fil de Woab, de plus il a posté des photos au fur et à mesure de l'élaboration, c'est fort utile quand on débute.

Il faut appliquer trois couches de mat de plus en plus larges après avoir poncer à l'endroit où ça doit être soudé.
Isatis, goupil résineur...
Image

Thomson
Messages : 10
Inscription : jeu. 23 avr. 2020 22:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par Thomson » dim. 3 mai 2020 21:59

Salut à tous,

Désolé pour les nouvelles tardives, j’étais à sec de mastic polyester et le nouveau pot a pris un temps fou à arriver par la Poste, rien n’a bougé pendant quasiment 10 jours …

Donc entre temps, j’ai entièrement recouvert mon mannequin en mousse de scotch d’emballage marron, j’ai stratifié le tout de 2 couches de mat de verre 300g/m², puis j’ai tout masticé/poncé plein de fois jusqu’à un résultat satisfaisant. Et cette aprem, je l’ai filé à mon frère qui est carrossier/peintre qui s’occupe de la partie apprêt garnissant / peinture PU / vernis :) Et évidemment, j’ai oublié de prendre une photo souvenir donc j’ai même rien à vous montrer, désolé :(
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 18:13
Il ne faut pas tout mélanger là ! Soit vous partez sur une vynilester, ce que nous recommandons, soit vous partez sur une époxy mais pas tout mélangé !
L'époxy n'apporte rien à un réservoir, y appliquer du carbone alors que vous n'avez pas de contrainte de poids n'a aucun intérêt, de plus c'est dangereux en cas de chute et irréparable.
Je suis désolé, mais c’est toujours pas limpide pour moi à l’heure actuelle :cry:

(Petite précision avant tout, ce n’est pas du carbone pur dont je parlais, mais du taffetas carbone/kevlar auquel je faisais référence, pris en sandwich, dans un but de résistance à l’éclatement.)

Pour résumer, je vais citer LE MODELEUR (source) :
Pour le réservoir vous avez deux options:
-réalisation en époxy avec la REALPOX840, tissus silionne et carbone/kevlar […] une fois le réservoir fermé il faudra réaliser un traitement RESTOPOX par roto moulage.
-réalisation en vinylester avec la RESINE SPECIAL ESSENCE VINYLESTER, MAT de verre et carbone kevlar.Pour le traitement intérieur il faudra utiliser un kit spécial SPV applicable en deux couche, une première au pinceau qui permettra de faire l’assemblage et la seconde par roto moulage une fois le réservoir fermé.
Les deux solution fonctionnent bien, la première est plus onéreuse mais elle permet de gagner du poids(généralement choisi pour les pièces de compétition), la seconde s’approche plus d’une fabrication en polyester elle est donc généralement choisi pour sa simplicité.
Donc moi aussi, j’ai bel et bien le choix entre les 2 options ?
Sachant que dans mon cas d’un petit réservoir, le prix des 2 options s’équivaut ET je ne "gâche" pas le 3/4 d’un kit SPV, puisque le RESTOPOX existe pour réservoir de 8L qui me semble plus approprié pour mon cas.
Mais en contrepartie, effectivement, j’ai plus l’habitude de travailler le polyester que l’epoxy. Hormis le calcul du ratio résine/durcisseur, y’a t’il une différence fondamentale dans leur travail entre les 2 ?
(Et effectivement isatis, je n’ai pas de contrainte de poids particulière, ce n’est pas ça qui me fera choisir une option plutôt qu’une autre.)

En vrai, la seule raison pour laquelle je partirai sur l’option A (epoxy, tissus silionne et carbone/kevlar, Restopox), c’est vraiment juste que ça me fait mal au cœur de "gâcher" une grande quantité du kit SPV …
isatis a écrit :
ven. 24 avr. 2020 18:13
Vous avez les explications sur le fil de Woab, de plus il a posté des photos au fur et à mesure de l'élaboration, c'est fort utile quand on débute.
Il faut appliquer trois couches de mat de plus en plus larges après avoir poncer à l'endroit où ça doit être soudé.
Compris, j’avais raté ce bout dans son post, merci !

La suite quand le mannequin revient de peinture ;)
Merci encore pour les précisions.
Thomas

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 8109
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par isatis » lun. 4 mai 2020 12:52

Vous vous êtes décidé pour la fabrication d'un master puis d'un moule finalement ?
Thomson a écrit :
dim. 3 mai 2020 21:59

Pour résumer, je vais citer LE MODELEUR (source) :
Pour le réservoir vous avez deux options:
-réalisation en époxy avec la REALPOX840, tissus silionne et carbone/kevlar […] une fois le réservoir fermé il faudra réaliser un traitement RESTOPOX par roto moulage.
-réalisation en vinylester avec la RESINE SPECIAL ESSENCE VINYLESTER, MAT de verre et carbone kevlar.Pour le traitement intérieur il faudra utiliser un kit spécial SPV applicable en deux couche, une première au pinceau qui permettra de faire l’assemblage et la seconde par roto moulage une fois le réservoir fermé.
Les deux solution fonctionnent bien, la première est plus onéreuse mais elle permet de gagner du poids(généralement choisi pour les pièces de compétition), la seconde s’approche plus d’une fabrication en polyester elle est donc généralement choisi pour sa simplicité.
Donc moi aussi, j’ai bel et bien le choix entre les 2 options ?
Oui bien sûr ; j'ai compris que vous mélangiez deux familles de résine, ce qui n'est pas possible. Désolée si je me suis mal exprimée :oops:
Thomson a écrit :
dim. 3 mai 2020 21:59
Hormis le calcul du ratio résine/durcisseur, y’a t’il une différence fondamentale dans leur travail entre les 2 ?
Du point de vue manuel c'est la même technique d'application : passage de résine, pose du tissu, débullage soigneux.
La grosse différence est que les époxy ne se catalysent pas, ce sont deux résines qui doivent se mélanger en respectant scrupuleusement les dosages donc il faut avoir une balance précise au gramme.
Techniquement les époxy sont rigides et s'emploient avec des tissus qui le sont tout autant.
Isatis, goupil résineur...
Image

Thomson
Messages : 10
Inscription : jeu. 23 avr. 2020 22:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par Thomson » lun. 4 mai 2020 14:35

isatis a écrit :
lun. 4 mai 2020 12:52
Vous vous êtes décidé pour la fabrication d'un master puis d'un moule finalement ?
Oui, c'est exactement ça. Le master est en peinture chez un carrossier pour le moment, et à partir de ça, quand je le récupèrerai prochaine étape : le moule ! 

Ça, c'est la grande première :) Le moule sera en 2 parties. Du coup la suite des évènements que j'ai prévu : 

- découpe du plan de joint dans une matière rigide (pas décidé encore entre du carton épais ou du contreplaqué fin), avec joint congé en plastiline entre le master et cette "barrière". Je ferais également les "plots de centrage" en plastiline, qui servent normalement à aligner les différentes parties d'un moule. Inutile dans mon cas je le sais bien, mais c'est juste pour m'entraîner pour le jour où j'en aurais vraiment besoin pour un futur potentiel moule.
- 3 couches de Tercanol sur la première moitié de mon master et sur le plan de joint avec séchage entre chaque couche (quand le Tercanol devient mat)
- gel coat spécial moule : en 2 couches avec 15min d'attentes entre les 2. Laisser polymériser entièrement. Puis 7 couches de mat de verre avec résine polyester. Laisse polymériser entièrement.
- Retirer le plan de joint (la "barrière") en laissant la première moitié du moule en place. Tercanol sur la seconde moitié du master et sur la "partie commune" du premier demi-moule. (Mon dieu que c'est difficile à exprimer les choses précisément dans ce domaine :mrgreen: )
- Puis pour la seconde moitié, pareil : gel coat spécial moule puis 7 couches de mat de verre.
- démouler le tout, et normalement je me retrouve avec un moule en 2 parties et mon master (théoriquement) vivant entre les 2 :mrgreen: Ensuite, on pourra envisager la suite :P
isatis a écrit :
lun. 4 mai 2020 12:52
Oui bien sûr ; j'ai compris que vous mélangiez deux familles de résine, ce qui n'est pas possible. Désolée si je me suis mal exprimée :oops:
OK ça me rassure, on est bien sur la même longueur d'onde du coup ;)
isatis a écrit :
lun. 4 mai 2020 12:52
Du point de vue manuel c'est la même technique d'application : passage de résine, pose du tissu, débullage soigneux.
La grosse différence est que les époxy ne se catalysent pas, ce sont deux résines qui doivent se mélanger en respectant scrupuleusement les dosages donc il faut avoir une balance précise au gramme.
Techniquement les époxy sont rigides et s'emploient avec des tissus qui le sont tout autant.
Ça marche, c'est noté. La balance je l'ai, donc à priori, si je merde pas le dosage et que je mélange bien, je devrais pouvoir m'en tirer. Je prends note en tout cas, merci pour ces précisions.

Thomas

Avatar de l’utilisateur
isatis
Messages : 8109
Inscription : mar. 13 oct. 2009 13:22

Re: Fabrication réservoir additionnel pour moto

Message non lu par isatis » lun. 4 mai 2020 17:34

Thomson a écrit :
lun. 4 mai 2020 14:35

- découpe du plan de joint dans une matière rigide (pas décidé encore entre du carton épais ou du contreplaqué fin), avec joint congé en plastiline entre le master et cette "barrière". Je ferais également les "plots de centrage" en plastiline, qui servent normalement à aligner les différentes parties d'un moule. Inutile dans mon cas je le sais bien, mais c'est juste pour m'entraîner pour le jour où j'en aurais vraiment besoin pour un futur potentiel moule.
Vous pouvez vous inspirer de la façon de faire de Thunder86, il est passé maitre dans l'art des plans de joint :lol: et il faut toujours faire des plots de centrage quelle que soit la forme moulée dès qu'on doit fabriquer un moule à pièces.

Pensez à faire bien larges vos plans de joint pour obtenir de larges lèvres sur votre moule.

Thomson a écrit :
lun. 4 mai 2020 14:35
- 3 couches de Tercanol sur la première moitié de mon master et sur le plan de joint avec séchage entre chaque couche (quand le Tercanol devient mat)
Normalement deux couches suffisent.
Thomson a écrit :
lun. 4 mai 2020 14:35
- gel coat spécial moule : en 2 couches avec 15min d'attentes entre les 2. Laisser polymériser entièrement. Puis 7 couches de mat de verre avec résine polyester. Laisse polymériser entièrement.
- Retirer le plan de joint (la "barrière") en laissant la première moitié du moule en place. Tercanol sur la seconde moitié du master et sur la "partie commune" du premier demi-moule. (Mon dieu que c'est difficile à exprimer les choses précisément dans ce domaine :mrgreen: )
- Puis pour la seconde moitié, pareil : gel coat spécial moule puis 7 couches de mat de verre.
- démouler le tout, et normalement je me retrouve avec un moule en 2 parties et mon master (théoriquement) vivant entre les 2 :mrgreen:
Oui c'est bon. Vous ne précisez pas la résine utilisée ; si c'est la résine à moule il faut appliquer au moins 2 kg de mat/m2 en une seule fois.

Thomson a écrit :
lun. 4 mai 2020 14:35
Ça marche, c'est noté. La balance je l'ai, donc à priori, si je merde pas le dosage et que je mélange bien, je devrais pouvoir m'en tirer. Je prends note en tout cas, merci pour ces précisions.

Vous pouvez aller télécharger les FT des résines choisies pour garder sous la main les dosages à faire.
Isatis, goupil résineur...
Image

Répondre